6365830 visits

BSc (UWO), HBSc (UWO),
PhD (Laval)

Assistant Professor

Department of Biology
Faculty of Science
and
Faculty of Education
University of Ottawa

Science Education and
Science Communication
(Ecology, Evolution and
Environmental Science)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Professeur adjoint

Département de biologie
Faculté des sciences
et
Faculté de l’Éducation
Université d’Ottawa

Pédagogie scientifique et communication scientifique
(Écologie, Évolution et Sciences
Environnementales)

QuickLinks

default page

Glossaire

1 - 50 / 1303 Termes
Prochaine

Acétylcholine Neurotransmetteur chimique relâché au niveau des synapses des neurones cholinergiques, présent dans le système nerveux central et dans le système nerveux périphérique. L'acétylcholine est synthétisée dans le cytoplasme des neurones pré-synaptiques à partir de choline et d'acétyl-coenzyme A et est dégradé dans la fente synaptique par l'enzyme acétylcholinestérase.
Acétylcholinestérase Enzyme responsable de la dégradation de l'acétylcholine (le neurotransmetteur chimique relâché au niveau des synapses des neurones cholinergiques). Le résultat de l'hydrolyse de l'acétylcholine est une molécule d'acide acétique et une molécule de choline.
Agnatha Super-classe d’organismes non monophylétique qui regroupe les animaux possédant des vertèbres et un crâne mais dépourvus de mâchoires. Typiquement, ces animaux ont une peau nue recouverte de glandes à mucus, sont des détritivores et nécrophages benthiques, sont dépourvus d’appendices (pas de nageoires) et sont très semblable aux céphalochordés.
Alachlor Herbicide de pré émergence en général, qui contrôle l'émergence de mauvaises herbes dans l'agriculture de maïs, de soya, et d'arachides.
Allélochimique Substance chimique produite et relâchée dans l'environnement par une espèce et qui provoque une réponse comportementale ou physiologique chez un individu d'une autre espèce.
Allélopathie Capacité d'une plante à produire des toxines qui inhibent la croissance d'autres plantes.
Amphibia Phylum animal composé des premiers vertébrés à coloniser le milieu terrestre mais possédant tout de même une phase de vie en milieu aquatique (larvaire). Suite à une métamorphose, les tétrapodes migrent vers le milieu terrestre. Ce phylum est caractérisé par le développement de nombreuses adaptations pour ce nouveau mode de vie.
Anthéridiophore Structure sur les gamétophytes mâles, portant les anthéridies. Présent chez certaines hépatiques.
Anthozoa Classe d'organismes appartenant au Phylum Cnidaria, comprenant les coraux et anémones de mer et caractérisés par une symétrie biradiale (siphonoglyphes). Elle représente la seule classe de cnidaires ne possédant pas de stade méduse; les polypes se reproduisent en libérant une larve planula ou de façon asexuée.
Anthropoïde Grand singe qui partage plusieurs caractéristiques (absence de queue, volume crânien) avec l'homme.
Apomorphie Trait récent résultant de la modification d’un caractère ancestral (ou d'une plésiomorphie) lors de l’évolution. Unique et propre à une espèce et à tous ses descendants; utilisé en tant que caractère définitif d'une espèce ou d'un groupe.
Apophyse Protubérance d’un os (ou d’une vertèbre) permettant l’attachement d’un ligament ou la formation d’une articulation.
Approche cladistique Approche de classification rigoureuse et objective, exclusivement fondée sur l'homologie des caractères. Elle n'inclut que les groupes monophylétiques et chaque clade se constitue à partir de tous les descendants de l'ancêtre commun qui le sous-tend.
Approche traditionnelle Approche reposant sur deux principes : la formation de groupes ayant des ancêtres communs et des groupes ayant des différences fondamentales qui les rendent uniques.
Aptitude phénotypique Habileté compétitive d'un génotype donné (caractères physiologiques, morphologiques et comportementaux) évaluée à partir du nombre moyen de descendants de ce génotype par rapport aux autres génotypes.
Arbre phylogénétique Diagramme à branches où chacune démontre l'évolution des lignées et les relations existantes entre les ancêtres communs et les taxons les plus évolués.
Arc branchial Support cartilagineux des filaments branchiaux des poissons permettant de contrôler le débit d’eau entrant dans les branchies, ce qui permet d’effectuer un échange gazeux à contre courant.
Archaea L'un des trois domaines, avec Bacteria et Eucarya. Il regroupe les organismes procaryotes anaérobiques qui sont morphologiquement similaires aux bactéries (anucléées), mais qui partagent également plusieurs caractéristiques avec les Eucarya et qui ont la particularité de pouvoir survivre dans des conditions très difficiles.
Archégone Gamétange qui produit les gamètes femelles (oosphères) pour la reproduction sexuée et qui est situé sur le gamétophyte.
Archégoniophore Structure chez les hépatiques, par ex. Marchantia, qui porte l'archégone sur le gamétophyte femelle.
Archéocyte Cellules amibocytes retrouvées dans la mésoglée des éponges et qui ont la capacité de bouger dans leur médium et occupent de nombreuses fonctions alimentaires comme la réception de particules alimentaires captées par les choanocytes pour les digérer, et la capacité de faire la phagocytose de particules alimentaires situées sur la face externe des éponges. De plus, les archéocytes ont la capacité de se différencier en un type d’amybocyte plus spécialisé, soit en sclérocyte ou en collencyte.
Archéoptéryx Genre d'oiseau qu’on soupçonne être le plus vieux genre d’oiseaux sur terre, qui appartient à la sous-classe Archaeornithes (avec l'Epidexipteryx) et a vécu vers la fin du Jurassique mais est maintenant disparu.
Arche Composante osseuse formant la base d’une vertèbre chez les vertébrés primitifs.
Arthropoda Embranchement d'organismes invertébrés, dont le corps est formé de segments articulés, possédant un exosquelette de chitine et appartenant aux Ecdysozoaires (effectuent une mue).
Australopithécine Groupe d'hominidés bipèdes du genre Australopithecus ayant une dentition robuste, un cerveau de la taille d'un grand singe et un mode de vie arboricole.
Auto-allélopathie Capacité d'une plante à produire des toxines qui inhibent la croissance de ses propres graines pour éviter la compétition.
Autotrophe Organisme capable de synthétiser les substances nutritives nécessaires à sa survie à partir de molécules inorganiques de son environnement.
Écholocation Mode de communication par lequel un organisme émet des sons de hautes fréquences et en reçoit les échos dans le but d’identifier les éléments de son environnement. Utiliser comme forme de communication et pour la localisation.
Épithélium Couche de tissu superficielle non vascularisée, faite de cellules juxtaposées cimentées et qui est située au-dessus du tissu conjonctif (lui-même est vascularisé, qui alimente l'épithélium et sécrète la cuticule chez les annélides, arthropodes, mollusques et mammifères).
Bacillus thuringiensis Bacille Gram positif, aérobic et sporulé que l'on retrouve naturellement dans le sol, l'eau, l'air et les feuilles des végétaux et qui est efficace comme insecticide seulement si ses spores sont ingérées par les insectes puisque ceux-ci produisent des toxines qui sont en fait des cristaux de protéines relâché lors de la lyse des cellules.
Bactériochlorophylle Pigment photosynthétique présent chez des bactéries autotrophes et chimiotrophes (à l'exception des cyanobactéries et prochlorophytes). Permet de capter l'énergie lumineuse et de la convertir en énergie chimique pour la formation de composés organiques. Spectre d'absorption se situe de 380 à 430 nm (violet et bleu) et de 680 à 800 nm (rouge et infrarouge).
Battement asynchrone Type de battement qui survient lorsque les muscles sont attachés indirectement aux ailes, mais sont plutôt attachés au thorax. Une contraction des muscles alaire entraîne une diminution du diamètre de l’abdomen, ce qui entraîne un mouvement vers le haut des ailes. Ici, on a également un système neural : un potentiel d’action résulte en des contractions multiples, et donc en plusieurs battements.
Battement synchrone Type de battement qui survient lorsque les muscles sont attachés directement aux ailes et que la contraction des muscles alaires entraîne un mouvement vers le bas des ailes (et les muscles de l’abdomen se détendent). Ici, on a également un système neural : un potentiel d’action résulte en une contraction, et donc un battement.
Boucle de Henlé Région du néphron des vertébrés qui conduit le filtra du tubule proximal au tubule distal et qui est responsable en grande partie de la réabsorption de l’eau et de la concentration de l’urine par des mouvements d’eau et de NaCl. La boucle s’étend dans la médulla, faisant traverser le filtra du cortex à la médulla puis le ramenant au cortex.
Brachiation Forme de locomotion arboréale dans laquelle les primates se déplacent d'une branche à l'autre en utilisant uniquement leurs bras.
Bréchet Extension du sternum, en forme de crête verticale qui augmente la surface d'adhésion pour l'attachement des muscles du vol.
Bryophyte Embranchement de plantes non-vasculaires à spores, vivant surtout dans des milieux humides et qui sont des plantes pionnières.
Bulbe du pharynx Organe très musculaire du système digestif des nématodes qui est situé entre le pharynx et l’oesophage, et sert à envoyer les particules alimentaires vers l’arrière, et empêcher le mouvement en sens inverse de la nourriture.
Caecum hépatique Section du système digestif des Cephalochordés en forme de poche, qui a comme fonction de sécréter les enzymes digestives pour effectuer une première digestion extracellulaire.
Canal néphridien structure importante dans le processus de l'excrétion permettant la réabsorption de l'eau et du sel ainsi que la concentration des déchets.
Carraghénine Polysaccharide sulfaté constitué d'unités de galactose et de (3,6)anhydro-D-galactose reliées à répétition par des liens glycosidiques 1-3 et 1-4. Retrouvé chez les algues rouges.
Cascade trophique Principe selon lequel une modification du haut de la chaîne alimentaire va amener des changements aux niveaux inférieurs.
Céphalothorax Tagme, formé par la fusion de la tête et d'autres segments thoraciques chez certains arthropodes.
Cellule épithéliomusculaire Cellules constituant la majorité de l’épiderme des cnidaires, et qui forment une couche protectrice autour de l’organisme et peuvent provoquer des contractions musculaires.
Cephalopoda Classe d'organismes appartenant au Phylum Mollusca, dépourvus de coquille (dont le stylo en est le vestige) et caractérisés par une symétrie corporelle bilatérale, des yeux très développés, un bec, des tentacules et bras munis de ventouses ainsi qu’un siphon et manteau contractile qui procurent une excellente capacité locomotrice. Ils sont également dotés d’un cerveau très développé leur permettant d’adopter des comportements plus complexes.
Cephalospidomorphi Classe d'organismes Chordés possédant un crâne (craniate) cartilagineux et des vertèbres calcifiées mais dépourvus de mâchoire (agnathe) appartenant au phylum des poissons. Dotés d’une bouche cyclostome, c’est-à-dire en forme d’entonnoir, avec des dents orientées vers l’intérieur, ils sont parasitaires et s’accrochent aux autres poissons pour absorber leur hémolymphe.
Chélicère Paire d'appendices, située sur le premier segment de la tête des Chelicerata et qui est modifiée telle une paire de dent pour l'alimentation.
Chémostérilization Processus qui consiste à rendre un organisme stérile à l'aide d'un produit chimique stérilisant (chimiostérilisant).
Chelicerata Sous-embranchement des arthropodes, dont Arachnide (araignées, scorpions et acariens) est la classe principale et dont les représentants sont dioïques et caractérisés par 4 paires de pattes, des yeux simples et pas d’antennes.
Chimio-autotrophe Organisme capable de synthétiser ses propres molécules organiques à partir de molécules inorganiques. Utilise diverses réactions chimiques impliquant l'oxydation de composés contenant du soufre, du fer, de l'azote ou de l'hydrogène.

Prochaine 1 / 27