6884852 visits

BSc (UWO), HBSc (UWO),
PhD (Laval)

Assistant Professor

Department of Biology
Faculty of Science
and
Faculty of Education
University of Ottawa

Science Education and
Science Communication
(Ecology, Evolution and
Environmental Science)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Professeur adjoint

Département de biologie
Faculté des sciences
et
Faculté de l’Éducation
Université d’Ottawa

Pédagogie scientifique et communication scientifique
(Écologie, Évolution et Sciences
Environnementales)

QuickLinks

default page

Glossaire

1 - 50 / 151 Termes
Prochaine

2,4,5-T L'acide 2,4,5-trichlorophénoxyacétique (C8H5Cl3O3) est un herbicide utilisé pour le contrôle sélectif des mauvaises herbes dans les cultures céréalières, les pâturages et le gazon, particulièrement pour éliminer les plantes ligneuses qui ne peuvent être éliminées par le 2,4-D.
2,4-D L'acide 2,4-dichlorophénoxyacétique (C8H6Cl2O3) est un herbicide systémique sélectif qui imite l'acide indole-3-acétique, un régulateur de croissance des plantes, et qui est utilisé dans la lutte contre les mauvaises herbes à feuilles larges, les arbres, les broussailles indésirables et les plantes aquatiques nuisibles (une fois émergées).
Acétylcholine Neurotransmetteur chimique relâché au niveau des synapses des neurones cholinergiques, présent dans le système nerveux central et dans le système nerveux périphérique. L'acétylcholine est synthétisée dans le cytoplasme des neurones pré-synaptiques à partir de choline et d'acétyl-coenzyme A et est dégradé dans la fente synaptique par l'enzyme acétylcholinestérase.
Acétylcholinestérase Enzyme responsable de la dégradation de l'acétylcholine (le neurotransmetteur chimique relâché au niveau des synapses des neurones cholinergiques). Le résultat de l'hydrolyse de l'acétylcholine est une molécule d'acide acétique et une molécule de choline.
Agent Orange Mélange d'herbicides défoliants contenant une mixture 50:50 de 2,4-D et 2,4,5-T, utilisé par les forces armées des États-Unis au Vietnam.
Agriculture Ensemble des activités développées par l'homme, dans un milieu biologique et socioéconomique donné, visant la transformation d'un milieu naturel afin de produire les végétaux et les animaux qui lui sont utiles, particulièrement pour son alimentation.
Alachlor Herbicide de pré émergence en général, qui contrôle l'émergence de mauvaises herbes dans l'agriculture de maïs, de soya, et d'arachides.
Alcaloïde Molécule hétérocyclique, basique, azotée, produite par les végétaux comme métabolite secondaire qui sert de protection contre les herbivores chez certaines espèces de plantes.
Année jachère Terme agricole qui signifie une période de temps dans laquelle une terre labourée, non ensemencée qui est laissée au repos pendant un an.
Apoplaste Lien entre les cellules à travers les parois cellulaires et les espaces extracellulaires et qui permet la translocation.
Aqueuse Qualité d'une substance dissoute dans l'eau ou contenant de l'eau.
Arbovirus Nom raccourci d'un virus transmis par un arthropode (de l'anglais : Arthropod - borne - virus).
Atrazine Le plus important herbicide du groupe des triazines, est surtout utilisé avec le maïs.
B.t. aizawai Le Bacillus thuringiensis var. aizawai est une sous-espèce de Bt qui est toxique uniquement pour les larves de plusieurs espèces de papillons nocturnes. Les protéines cristallisées produite par le Bacillus thuringiensis var. aizawai, une fois ingérées par les larves, détruisent les parois de l'estomac des insectes et ceux-ci meurent en quelques jours.
B.t. israelensis Le Bacillus thuringiensis var. israelensis, ou Bti, est une sous-espèce de Bt qui est toxique uniquement pour les larves de mouches noires et de moustiques. Les protéines cristallisées produite par le Bti, une fois ingérées par les larves, détruisent les parois de l'estomac des insectes et ceux-ci meurent en quelques jours.
B.t. kurstaki Le Bacillus thuringiensis var. kurstaki, ou Btk, est une sous-espèce de Bt qui est toxique uniquement pour les larves des insectes de l'ordre des lépidoptères. Les protéines cristallisées produite par le Btk, une fois ingérées par les larves, détruisent les parois de l'estomac des insectes et ceux-ci meurent en quelques jours.
B.t. tenebrionis Le Bacillus thuringiensis var. tenebrionis est une sous-espèce de Bt qui est toxique uniquement pour les larves du doryphore de la pomme de terre et la galéruque de l'orme (incluant l'insecte adulte). Les protéines cristallisées produite par le Btt, une fois ingérées par les larves, détruisent les parois de l'estomac des insectes et ceux-ci meurent en quelques jours.
Bacillus lentimorbus Souche du Bacillus popilliae dont les spores de Bacillus lentimorbus infectent également les larves du scarabée japonais et possiblement quelques autres insectes de la famille Scarabaeidae.
Bacillus popilliae Bacille Gram négatif qui produit des spores qui lorsqu'ingérés par les larves de scarabée japonais deviennent des bactéries actives à l'intérieur des larves qui mourront lors que la population de bactéries devient élevée et qu'elles relâchent à nouveau des spores.
Bacillus thuringiensis Bacille Gram positif, aérobic et sporulé que l'on retrouve naturellement dans le sol, l'eau, l'air et les feuilles des végétaux et qui est efficace comme insecticide seulement si ses spores sont ingérées par les insectes puisque ceux-ci produisent des toxines qui sont en fait des cristaux de protéines relâché lors de la lyse des cellules.
Benzoylurée Type d'insecticide qui est un perturbateur de mues chez les insectes, qui empêchent la synthèse de la chitine en bloquant les liens entre les unités de N-acétylglucosamine.
Bioaccumulation Processus d'accumulation d'une substance chimique dans un organisme vivant directement à partir du milieu ou indirectement par la chaîne alimentaire, dans une partie ou la totalité de leur corps. Les concentrations de la substance chimique peuvent être parfois plus élevées à l'intérieur de l'organisme que celles retrouvées dans son environnement.
Bioamplification Processus par lequel le taux de certaines substances chimiques croissent, où elles deviennent de plus en plus bioaccumulées, dans les organismes à chaque stade du réseau trophique. Augmentation cumulative des concentrations d'une substance persistante au fur et à mesure que l'on s'élève dans la hiérarchie des organismes d'une chaîne alimentaire.
Biopesticide Technique de la lutte intégrée et de la gestion des pestes qui consiste en l'utilisation d'un pesticide dérivé d'éléments en provenance de plantes ou qui sont analogues à des substances défensives chez les plantes.
Biotype Un groupe d'organismes ayant un génotype très similaire.
Blessure Tort physique causé à une commodité suite à la présence ou l'activité d'une peste.
Botanique Pesticides organiques dérivés de plantes étant capables de produire des substances naturelles pour se protéger contre les insectes.
Canaux ioniques Protéines membranaires formant des pores à travers la membrane plasmique des neurones et des cellules musculaires. Un canal ionique peut être perméable à un ou plusieurs ions différents (sodium, potassium, chlore, calcium, etc.).
Capacité gisant Se dit d'un insecticide qui a la capacité d'immobiliser rapidement l'organisme nuisible.
Carbamate Sels ou esters de l'acide carbamique qui agissent selon le même mode d'action que les organophosphorés, soit en inhibant l'activité enzymatique de l'acétylcholinestérase et dont la majorité fonctionne par contact, bien que certains aient un mode d'action systémique.
Chémostérilization Processus qui consiste à rendre un organisme stérile à l'aide d'un produit chimique stérilisant (chimiostérilisant).
Coup de fouet écologique Une réponse non-attendue des populations ou des facteurs biotiques qui est possiblement néfaste et qui suit une modification ou un contrôle environnemental.
Cuticule 1. Couche organique dépourvue de cellules et qui est sécrétée par l'épiderme des animaux et sert à protéger l'organisme. 2.Surface de cutine (polymère lipidique) protectrice, ciré, à la surface externe d'une plante.
DDT Le dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) est un pesticide de synthèse très toxique; utilisé comme insecticide de contact, ce composé organochloré bloque la transmission de l'influx nerveux des insectes nuisibles touchés provoquant ainsi leur mort.
De contact Caractéristique dit d'un pesticide agissant spécifiquement sur les parties touchées d'un organisme nuisible, c'est-à-dire les parties qui sont entrées en contact avec le produit.
Dioxine Polluants organiques hautement toxiques et persistants qui sont principalement des sous-produits indésirables des procédés industriels lors de la fabrication de pesticides.
Domatia Structures des plantes qui peuvent servir comme abris pour des arthropodes et qui favorisent la présence d'espèces comme des mîtes prédatrices et/ou fongivores.
Dommage Perte mesurable (habituellement au niveau monétaire) suite à la blessure causée par une peste.
Découpleur La séparation de deux réactions liées dans une chaine de réactions organiques.
Détoxification 1. Réaction par laquelle un ou plusieurs enzymes peuvent dégrader la toxicité d'un pesticide. 2. Type de défense qui consiste en la transformation de toxines en formes moins toxiques grâce à des procédés enzymatiques.
Ectoparasitoïde Parasitoïde qui vit accroché sur un autre organisme, généralement sur la larve de leur insecte proie.
Effet non-ciblé Effet secondaire et/ou indésirable qui atteint un organisme qui n'était pas ciblé par un acte de contrôle biologique ou écologique quelconque.
Effet épinastique Différence dans les rythmes de croissance de différents côtés ou tissus d'une plante, causant un courbe, un gauchissement, ou des vrillons et l’asphyxie des plantes par l’écrasement des faisceaux vasculaires.
Effort reproducteur Proportion du budget énergétique d'un organisme qui est dédiée aux processus de la reproduction (en contraste avec l'énergie dédiée à la croissance et d'autres processus).
Endoderme 1. Couche la plus interne de tissu chez l'embryon qui forme l'intestin primitif et qui deviendra le canal alimentaire de l'organisme. 2. Épaisseur de cellules parenchyme dans les racines qui entourent le cylindre vasculaire des plantes et sert à régulariser la circulation de l'eau et des minéraux. Contient de la lignine et subérine.
Endoparasitoïde Parasitoïde qui vit à l’intérieur d’un autre organisme et dont les oeufs sont déposés soit à l’intérieur grâce à un ovipositeur perceur ou dans un endroit préféré par l’hôte. Dans ce dernier cas, la larve du parasitoïde qui devra se trouver un chemin vers l’hôte, et entrer à l’intérieur par ses propres moyens.
Endotoxine Toxine liée à la paroi de certains microorganismes qui est relâchée seulement lors de la lyse cellulaire ou lorsque le microorganisme meurt et se désintègre.
Exclusion Prévenir ou restreindre l'entrée d'un organisme.
Fonction écosytémique Interactions entre des organismes et l'environnement physique tel que des cycles de nutriments, la production, le développement du sol, etc.
Fongicide Substances qui tuent ou inhibent la croissance des champignons.

Prochaine 1 / 4