7444745 visits

BSc (UWO), HBSc (UWO),
PhD (Laval)

Assistant Professor

Department of Biology
Faculty of Science
and
Faculty of Education
University of Ottawa

Science Education and
Science Communication
(Ecology, Evolution and
Environmental Science)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Professeur adjoint

Département de biologie
Faculté des sciences
et
Faculté de l’Éducation
Université d’Ottawa

Pédagogie scientifique et communication scientifique
(Écologie, Évolution et Sciences
Environnementales)

QuickLinks

default page

Glossaire

51 - 100 / 103 Termes
Précédent Prochaine

Milieu dulcicole Type d’environnement formé d'une étendue d'eau douce de grandeur variable, plus récent que le milieu marin et très peu tamponné, signifiant que la température y fluctue beaucoup plus et l’oxygène y est plutôt rare.
Milieu marin Type d’environnement formé par une grande étendue d'eau dense, ancienne et saline ou la température présente peu de fluctuations (est tamponnée) et l’oxygène est assez rare.
Milieu terrestre Type d’environnement au dessus de la terre, qui est ainsi beaucoup plus sec qu’un milieu aquatique, où l'effet de la gravité y est plus perceptible, la température est peu tamponnée (on note de nombreuses fluctuations) et l’oxygène est beaucoup plus abondant.
Mimétisme Stratégie adaptative de certains animaux et quelques végétaux augmentant la similarité entre différentes espèces ou entre une espèce et son environnement souvent dans le but de se protéger ou se défendre.
Mimétisme batésien Phénomène lors duquel une espèce évolue pour ressembler à une espèce toxique ou de mauvais goût.
Mimétisme floral intersexuel Phénomène selon lequel les fleurs femelles auraient évolué des ressemblances aux fleurs mâles afin d'augmenter leur succès reproductif.
Mimétisme müllérien Phénomène de convergence évolutive lors duquel deux espèces toxiques ou ayant un mauvais goût évoluent une apparence similaire.
Mimétisme sexuel Stratégie qui est adoptée par certaines plantes et qui consiste à imiter les caractéristiques (couleur, forme, phéromones, etc.) des femelles de certains insectes afin d'attirer les mâles de même espèce.
Miracidie Étape du cycle vital des trématodes caractérisée par la présence d'un minuscule oeuf cilié dont sa motilité lui permet de nager vers l’hôte. C'est la première étape du cycle vital, où les miracidies sortent du corps d'un vertébré par excrétion et se dirigent vers un hôte intermédiaire, souvent un mollusque.
Mitose Processus de division cellulaire dans lequel deux cellules 'filles' sont produites qui sont identique à la cellule 'mère'.
Molaire Type de dent les plus complexes de la dentition des mammifères, qui permettent de broyer la nourriture et de la mastiquer et sont situées tout au fond de la bouche.
Mollusca Phylum animal composé d’organismes aquatiques marins et dulcicoles ainsi que terrestres. Caractérisés par l’apparition de la radula, par une coquille protégeant la masse charnue, par des cténidies, par la présence d’une cavité péricardique entourée d’hémocoele, de métanéphridies et d’un stade larvaire trochophore.
Monera Le plus haut niveau de classification des êtres vivants regroupant les domaines Bacteria et Archaea, où ne se trouvent que des organismes procaryotes, dépourvus de noyaux et d'organites.
Monoécie Stratégie selon laquelle il y a présence d'organes mâles et femelles sur des fleurs séparées sur la même plante.
Monoïque Caractéristique d'un organisme possédant les gonades ou organes reproductifs mâles et femelles. Espèce chez laquelle la condition d’hermaphrodite est normale.
Monocotyle Terme associé à la classe des plantes monocotylées. Plantes à fleurs dont l'embryon possède un seul cotyle ou cotylédon.
Monophylétique Relatif à un ensemble de groupes d'organismes qui partagent des traits communs et qui sont les descendants d'un ancêtre commun (afin de former un clade qui est un groupe monophylétique).
Monoplacophora Organismes appartenant au Phylum Mollusca, dont le manteau sécrète une coquille formée d’une seule plaque recouvrant la région dorsale de l’animal; la région ventrale faisant face au sol. Ceux-ci sont benthiques et se nourrissent de détritus sur le sol marin (sous son corps).
Monotrèmes Mammifères primitifs ovipares possédant des glandes lactaires non spécialisées, c’est-à-dire étant dépourvues de mamelons.
Moulin gastrique Agent de broyage, gésier, qui râpe les particules alimentaires lors de la digestion.
Mouvement péristaltique Type de mouvement utilisé par les Oligochètes et qui est produit par contraction alternée des muscles longitudinaux (longueur diminue et circonférence augmente) et des muscles circulaires (circonférence diminue et longueur augmente), au niveau de quelques métamères à la fois. Il y a donc des contractions indépendantes des différentes régions du corps et les soies empêchent un mouvement de recul, et force le corps à allonger vers l’avant.
Mouvement rampant Mouvement du corps, régi par les muscles obliques, longitudinaux et circulaires, permettant le déplacement.
Mucus Sécrétion visqueuse et collante produite par des cellules spécialisées et servant à différentes fonctions dans différents organismes (voir contexte).
Mue Processus pendant lequel les oiseaux perdent leur plumage et le remplacent.
Multi-cellulaire Organisme constitué de plusieurs cellules spécialisées ayant différentes fonctions.
Multi-cellularité État des organismes composés de plusieurs cellules qui se sont différenciées afin d’accomplir une fonction spécialisée.
Muscle alaire Muscles permettant le vol chez les arthropodes qui peuvent être attachés directement aux ailes, ou indirectement, permettant respectivement un vol synchrone ou asynchrone.
Muscle du podia Muscle permettant le mouvement du bas du pied ambulacraire (ou podia) des Echinodermata.
Muscle intercostal Ensemble de muscles situés entre les côtes et qui permettent de soulever et de relâcher la cage thoracique, facilitant la respiration.
Muscle oblique Muscles attachés d’un côté au bord du parapode, et de l’autre côté au cordon nerveux central et qui servent à bouger les parapodes, et permettre la respiration et la locomotion.
Muscle protracteur Muscle associé à la lanterne d’Aristote des Echinoidea (Phylum Echinodermata) permettant le mouvement de sortie ou de protraction de la dent d’Aristote.
Muscle rétracteur Type de muscle qui permet le rétrécissement d’une région corporelle lors de sa contraction.
Muscles Forme de tissu contractile et excitable chez les animaux dont les contractions permettent le mouvement de l’animal et qui entoure de nombreux organes internes.
Muscles circulaires Couche la plus externe des muscles chez les Platyhelminthes, et qui fait le tour de l'organisme lui permettant ainsi de garder une forme aplatie.
Muscles diagonaux Deux muscles qui se croisent et s’insèrent dans les couches des muscles circulaires et longitudinaux.
Muscles dorso-ventraux Muscles qui relient la face dorsale et ventrale d'un Platyhelminthe, permettant la compression de l’axe dorso-ventral du corps.
Muscles longitudinaux Muscles retrouvés dans l’épiderme des organismes possédant un squelette hydrostatique, sert à maintenir cette pression, contribuant ainsi à maintenir la forme corporelle de l’animal.
Musculature de l’intestin Réseau de muscles sur la paroi de l’intestin et dont une série de contraction permet un mouvement à sens unique des aliments du péristome vers l'anus.
Mutualisme Forme d'interaction entre deux ou plusieurs espèces dans laquelle les deux participants bénéficient l'un de l'autre.
Mycète Groupe d'organismes hétérotrophes dont la majorité possède des hyphes. La paroi cellulaire est composée principalement de chitine.
Mycélium Structure composée d'hyphes chez les champignons.
Mycobionte Partenaire fongique d'une symbiose.
Mycorhize Relation symbiotique entre un champignon et les racines d'une plante. Le champignon aide la plante à absorber l'eau et les minéraux. La plante en retour fournit des composés photosynthétiques.
Myocyte Cellules contractiles chez les éponges qui sont arrangées en bandes circulaires autour des pores afin de régler le débit d’eau entrant dans l’éponge.
Myomère Segments de muscle squelettique communément trouvés chez les Chordés et dont la contraction de plusieurs de ces unités permet le mouvement de différentes parties du corps.
Myomères métamériques Groupe de fibres musculaires striées séparées par du tissu connectif et répété sur l'axe longitudinal de l'animal. Leur présence chez les Céphalochordés permet la nage chez ces animaux.
Myonème Cellules contractiles constituées de myofibres et situées dans l’épiderme des cnidaires, elles sont interconnectées et organisées en réseau longitudinal. Leur contraction leur permet de modifier leur forme et longueur.
Myrmécochorie Dispersion des graines de certaines plantes par les fourmis.
Myrmécophyte Appellation d'une plante qui vit en symbiose avec les fourmis et qui possède des structure spécialisées pour l'abri (domaties) et la nutrition de celles-ci.
Mysis Stade larvaire de certains crustacés (notamment les crevettes) qui sont une forme préadulte de l'organisme. Stade qui précède le stade postlarvaire et succède au stade Zoéa.

Prochaine Précédent 2 / 3