7096853 visits

BSc (UWO), HBSc (UWO),
PhD (Laval)

Assistant Professor

Department of Biology
Faculty of Science
and
Faculty of Education
University of Ottawa

Science Education and
Science Communication
(Ecology, Evolution and
Environmental Science)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Professeur adjoint

Département de biologie
Faculté des sciences
et
Faculté de l’Éducation
Université d’Ottawa

Pédagogie scientifique et communication scientifique
(Écologie, Évolution et Sciences
Environnementales)

QuickLinks

single no-meta

Une Approche Étymologique pour Apprendre la Terminologie Biologique

Avec tant de nouveaux termes à apprendre pour chaque cours, ça peut devenir rapidement écrasant pour les étudiant.e.s. Une réaction courante est d’essayer d’entasser le tout dans sa tête par mémorisation et espérer que ça y reste. En réalité, ça ne fonctionne habituellement pas comme ça. La mémorisation de n’importe quelle quantité de faits quelconques est seulement de l’emmagasinage d’informations à court terme et ne contribue en rien à la connaissance à long terme. La solution : NE MÉMORISEZ RIEN! Jamais.

La seule façon de véritablement se souvenir de quelque chose est de la comprendre au point d’être capable de l’expliquer. Ceci est spécialement vrai pour l’étymologie (l’étude de la filiation des mots) des termes scientifiques. Lorsque la peur initiale à la rencontre d’un nouveau terme scientifique est passée, vous devez vite réaliser que le mot est composé de sous-unités, dont quelques-unes ou même toutes vous rappellent d’autres mots. Dans plusieurs cas, vous saurez ce qu’ils signifient dans un autre contexte et vous pourrez appliquer la même signification. Par exemple, vous reconnaîtrez plusieurs des préfixes suivants :

  • Epi = à la surface
  • Endo = à l’intérieur
  • Exo = à l’extérieur
  • Hypo = moins que / en dessous
  • Hyper = plus que / au dessus
  • Proto = avant
  • Pro = premier
  • Deutero = second
  • Homo = même
  • Hétéro = différent
  • Hemi = demi
  • Holo = entier

Mis à part les préfixes, plusieurs mots sont composés d’unités que vous connaîtrez, comme par exemple le mot photosynthèse (photo = lumière + synthèse = composition), ce qui réfère au processus par lequel les plantes créent quelque chose (sucres) à partir de la lumière. D’autres mots pourraient vous sembler étrangers à première vue et vous ne réaliserez pas toujours que vous connaissez déjà ses composantes. Par exemple, un groupe de poissons qui sont considérés comme étant les plus ressemblants aux ancêtres des tétrapodes terrestres sont connus comme les poissons sarcoptérygiens. Ce nom à consonance bizarre est composé de sarco + pteron ; est-ce que vous les reconnaissez? Pouvez-vous penser à d’autres mots qui contiennent les mêmes racines?

Pensez au sarcophage. C’est une boite dans laquelle on place une personne décédée afin qu’elle se décompose et le mot signifie littéralement « manger de la chair » (tissu = sarco + manger = phagie). Alors « sarco » se réfère à du tissu charnu. Pour ce qui est de « pteron », pensez à hélicoptère, un avion avec une aile qui tourne en cercle. C’est littéralement ce que le mot « hélicoptère » signifie : spirale (helix) aile (pteron). Alors « pteron » implique une aile et vous remarquerez maintenant que ce terme revient très souvent dans la terminologie biologique. Les diptères sont des mouches (insectes avec deux ailes), les ptérodactyles sont des reptiles volants (avec des doigts ailés), les ptérophytes sont des plantes avec des ailes (fougères avec des frondes en forme d’ailes).

Maintenant revenons aux poissons sarcoptérygiens… Leur nom signifie aile charnue, ce qui implique que leurs nageoires (ailes) ne sont pas aplaties et épineuses comme la plupart des autres (Actinoptérygien ou à nageoires rayonnées) poissons, mais qu’elles sont charnues et articulées. Une préadaptation est ainsi fournie pour le support de membres pour la vie des vertébrés sur terre et c’est pourquoi ils ont mérité le nom de Sarcopterygii.

Tout ce long discours sur la signification d’un nom de poissons sert à montrer que la plupart des étudiants devraient être en mesure de comprendre la signification d’un nouveau terme scientifique et ce avant même de savoir à quoi il se réfère. Alors ne soyez pas apeuré.e, allez de l’avant et disséquez les nouveaux termes que vous découvrez. Vous comprendrez beaucoup plus facilement leur signification et, par conséquent, ce sera plus facile de vous en souvenir et de savoir comment les utiliser ou les définir.

Traduction en français par Mlle Élise Roy-Begin et Dre. Christiane Charest.