6250232 visits

BSc (UWO), HBSc (UWO),
PhD (Laval)

Assistant Professor

Department of Biology
Faculty of Science
and
Faculty of Education
University of Ottawa

Science Education and
Science Communication
(Ecology, Evolution and
Environmental Science)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Professeur adjoint

Département de biologie
Faculté des sciences
et
Faculté de l’Éducation
Université d’Ottawa

Pédagogie scientifique et communication scientifique
(Écologie, Évolution et Sciences
Environnementales)

QuickLinks

default page

Glossaire

Retournez Allez au glossaire

Herbivorie

Définition

Forme de prédation dans laquelle un organisme consomme principalement des autotrophes tels que des algues et des plantes.

Contexte

L'herbivorie fait référence à toute exploitation, par les animaux, des ressources végétales, que ce soit par broutage, récolte de nectar, etc. L'herbivorie, dépendamment de son intensité, peut avoir des effets majeurs sur la biomasse des végétaux dans un biome donné. Si la densité d'herbivore dans un biome excède la capacité maximale de ce biome, alors toutes les ressources végétales seront exploitées sans qu'il puisse y avoir une nouvelle croissance. Ainsi, cette herbivorie peut être régulée par toutes sortes de facteurs qui empêchent une destruction massive des biomes. Les herbivores imposent une pression de sélection aux autotrophes qui développent des défenses. Cela oblige les herbivores à développer de meilleures attaques. Par exemple, les plantes développent des composés chimiques secondaires difficiles à digérer pour l'herbivore et l'herbivore développe la capacité de les digérer plus facilement.

Étymologie

Du latin herba qui signifie ''herbe'' et vorare qui signifie ''manger''.